Banque mondiale
Publié le - 648 hits -

Finance et rationnalité

En économie, on appelle marché financier l’ensemble des processus d’achat et de vente qui font que des individus, les entreprises ou sociétés négocient le prix d’achat de certains biens, qui ici peuvent être des matières premières, des titres financiers, des parts dans une société ou autres actifs. En effet en termes de marché financiers on fait beaucoup plus référence aux capitaux, c'est-à-dire à l’achat des actions dans une société. Et là ce qui se passe c’est que les vendeurs de ces capitaux proposeront à leurs acheteurs des prix que ces derniers tenteront de diminuer au cours des négociations. Il en ressort de cela deux types d’acheteurs : les rationnels et les irrationnels.

Parlons de la nationalité

Quand on parle de rationalité on voit la logique des choses, l’exemple d’un client qui suit le cours d’une société, ses avancées et sa façon de se développer. En remarquant que la dite société est entrain de se développer, ce client tente d’acheter une action à la société pour prendre part à son évolution. Ceci est une forme de rationalité que l’on peut qualifié de fondamentale car elle permet d’investir sur l’avenir. Mais la rationalité dont il est question ici, celle dont parle Elyès Jouini et qui est soutenue par les néoclassiques et observé dans la société ou dans le monde artistique est celle qu’on pourra qualifier de mimétique qui est ici le fait d’imiter une majorité surtout quand cette majorité est dominé par des puissances à même d’influencer l’issus d’une situation ou tout simplement son cours. C’est ce qu’on appelle sur le marché financier, la rationalité. Les irrationnels sont donc sont qui penseront contrairement aux rationnels. Prenons ici un petit exemple d’une société dont on est convaincu de l’évolution, le fait que d’autres plus puissant que nous soutiennent la thèse que cette société va vers un déclin fera que nous aussi nous finissons par être d’avis avec ce que pensent les plus puissants que nous. Et un autre fait se fait remarquer au niveau de ce marché financier, ce fait c’est que les irrationnels c'est-à-dire ceux qui auraient choisi de rester figé sur leur pensée contraire à celle des puissants, eux aussi tendent à devenir rationnel d’où une disparition des irrationnels sur le marché. Mais qu’est ce qui explique donc que les irrationnels tendent à disparaitre du marché financier ? Selon les néoclassiques ce phénomène s’explique par le fait que ces irrationnels tentent à imiter les comportements des rationnels ce qui ici serait pour Elyes une fausse route de la part des néoclassiques. L’explication qu’on finit donc par donner est que les irrationnels une forme de rationalité et qu’ils ont intérêt à la garder à tout prix. En d’autres termes ce qui ici était considéré comme irrationnel est ce qu’il y a à choisir, c'est-à-dire qu’on doit choisir la rationalité fondamentale.

Les publications similaires de "Actualité financière"

  1. 30 Nov. 2017Comment fonctionne les prêts sans justificatifs?24 hits
  2. 7 Nov. 2017L'actu des crédits pour 201850 hits
  3. 7 Sept. 2017Le rachat de crédit consommation, comment ça se passe ?194 hits
  4. 1 Sept. 2017Le crédit automobile en toute simplicité217 hits
  5. 3 Août 2017Revolut lève 66 millions pour le marché américano-asiatique217 hits