Banque mondiale
Publié le - 1059 hits -

La banque s'oriente de plus en plus vers le tout numérique

L’influence de la révolution numérique n’a épargné aucun secteur. Le secteur bancaire qui octroyait à la base un grand nombre d’emplois se voit affecté par cette situation, et décide qu’il devra réduire considérablement son réseau d’agences. Cette situation découle de l’internet mobile qui prend le pouvoir dans la relation bancaire.

Manifestations

Pour ceux qui penseraient que cette situation constitue le prétexte parfait afin de se débarrasser d’employés, il n’en est rien. Un avis que le président du Syndicat national de la banque et du crédit M. Régis Dos Santos a tenu à clarifier en soutenant que : « Tout le monde semble surpris alors que, pour nous, la révolution numérique est déjà là, on est au cœur d’une rupture. On ne voudrait pas que le numérique soit un prétexte pour accélérer le processus de fermeture des points de vente.» Cette réduction se fera progressivement au fil des années puisqu’elle n’est pas envisageable à court terme. La méthode adoptée consistera à ne pas compenser les départs. Le monde bancaire est confronté à un environnement particulièrement dominé par la révolution digitale. Tout se fait à travers l’électronique et les usagers ne passent désormais dans les agences que dans des circonstances particulières. S’orienter vers le modèle numérique est une démarche instaurée par les « fintechs », startups dont l’objectif est de faciliter les transactions financières. Elles sont spécialisées dans les technologies financières. Ensuite ce fut au tour des opérateurs télécom, et la principale conséquence de cette situation est la concurrence observée au niveau des partenaires du Web dans le mode de paiement.

Impact sur les mentalités

La révolution digitale a également opéré des changements au niveau du client. Désormais très bien informés, ils ont pris conscience de leur pouvoir et se rendent sur internet pour prendre connaissance des meilleures offres au lieu d’attendre l’opinion des conseillers bancaires. Ces derniers doivent disposer de nouveaux atouts afin de gagner leur confiance. Le défi pour eux, est alors de faire des besoins des clients, la priorité. La diminution de la fréquentation des agences s’explique également par le fait que l’idée qu’on se faisait d’une banque traditionnelle ait disparu, comme le souligne Jeanne Lazarus : « Le banquier "médecin de famille", ce n’est plus vraiment la vision que les gens en ont». Les banques en ligne quant à elles, sont beaucoup plus décisives dans leur optique. Il serait impossible d’accorder une inscription à tout individu ne remplissant pas les conditions exigées.

Les publications similaires de "Actualité financière"

  1. 7 Sept. 2017Le rachat de crédit consommation, comment ça se passe ?105 hits
  2. 1 Sept. 2017Le crédit automobile en toute simplicité115 hits
  3. 3 Août 2017Revolut lève 66 millions pour le marché américano-asiatique149 hits
  4. 3 Juil. 2017Les taux d'intérêt sont en baisse pour les crédits maisons213 hits
  5. 12 Juin 2017Diversifiez au maximum vos épargnes277 hits