Banque mondiale
Publié le - 478 hits -

Un remboursement de 404 040 404 millions !

L’étonnement cauchemardesque d’un couple quand le courrier est arrivé. C’est à saint Brieuc que l’histoire se passe. En effet, le couple vient de recevoir de leur société de crédits une lettre de mise en demeure pour le remboursement d’un montant de plus de 4 millions d’euros, 404,040,404 euros précisément. La cause est tout simplement étonnante et scandaleuse.

Un crédit pour un autre

La lettre disait que la société de crédit demande un remboursement d’une somme de plusieurs millions et que cela ne constituait qu’un montant ne couvrant que les frais, les intérêts ainsi que l’assurance rattachés à ce prêt. L’étonnement était vif chez ce couple, de quoi causer une crise cardiaque aux plus fragiles. Dans cette anecdote, il s’agit d’un couple qui a décidé de souscrire un crédit à la consommation. Le crédit à la consommation est, rappelons-le, un prêt d’une petite somme à un établissement crédit à une faible mensualité. Justement pour chaque mensualité, le couple a décidé de faire un remboursement par un prélèvement automatique dans leur compte. Mais suite à des problèmes sur ce remboursement, le couple a décidé de résilier le prélèvement automatique et de payer désormais par chèque chaque mois. Il ne s’agissait pourtant que d’une somme de 800 euro. Le couple a été affligé par cette lettre, et qui ne le serait pas ! Être sommé de payer sune somme qu’on ne devait pas est quand même consternant.

Les bugs habituels des sociétés de crédits

En suivant bien l’histoire, on a bien dû se douter que c’était une erreur de l’établissement qui, à la suite d’un retard de paiement par chèque venant du couple, a bogué et a donc produit ce résultat de 4 millions d’euro qui ne peut en aucun cas constitué les intérêts et frais pour 800 euros. Heureusement, c’est une chose qui s’est facilement arrangée suite à une explication venant de la société. Plus de peur que de mal, au final tout s’est bien passé et le remboursement des 800 euros continue. Mais on continue de se demander comment un établissement qui envoie ce type de lettre ne vérifie t-il pas le contenu ou encore ne vérifie pas si le système automatisé n’est pas corrompu pouvant produire des données erronées. Quoi qu’il en soit, cette « erreur matérielle », comme la société le dit si bien, n’est pas un cas isolé concernant le remboursement des prêts. Le seul conseil à donner serait peut être de toujours suivre l’état de ses finances pour toujours savoir ce qu’il se passe dans l’établissement de crédit.

Les publications similaires de "Actualité financière"

  1. 30 Nov. 2017Comment fonctionne les prêts sans justificatifs?24 hits
  2. 7 Nov. 2017L'actu des crédits pour 201850 hits
  3. 7 Sept. 2017Le rachat de crédit consommation, comment ça se passe ?194 hits
  4. 1 Sept. 2017Le crédit automobile en toute simplicité217 hits
  5. 3 Août 2017Revolut lève 66 millions pour le marché américano-asiatique217 hits