Banque mondiale
Publié le - 1174 hits -

Attention, le crédit immobilier va remonter

Ces derniers mois, les taux d’emprunt en ce qui concerne le crédit immobilier sont assez faibles. D’ailleurs, un grand nombre de particuliers se sont lancés en raison de cette faiblesse des taux. En un an et demi, les taux n’ont pas cessé de régresser pour atteindre un seuil historique. Selon une étude faite par l’observatoire CSA/crédit logement, les emprunteurs ont pu bénéficier d’un taux moyen de 2 % durant le mois de mai. La tendance baissière des taux d’emprunt va parait-il s’inverser. En effet, les spécialistes ont constaté une remontée, faible certes, mais une hausse tout de même, des taux ces dernières semaines dans certains établissements bancaires.

Une légère remontée des taux d’emprunts

Une augmentation de 0,1 à 0,25 point des taux d’intérêt s’est opérée ces dernières semaines. Cette faible remontée met donc fin à un recul progressif qui a duré plusieurs mois. La hausse constatée est minime, mais elle pourrait s’intensifier vers la fin de l’année ou vers le début de l’année suivante. Durant ces périodes, les taux d’emprunt pourraient présenter un demi à un point de hausse. Toujours selon les spécialistes, cette hausse peut s’expliquer par deux hypothèses. La première est que banques ne sont plus en période durant laquelle elles attirent et séduisent les clients avec des ristournes. En effet, la forte baisse des taux d’emprunt a poussé un grand nombre de particuliers à contracter un crédit immobilier ces derniers mois.
La seconde hypothèse, la plus plausible selon le Crédit Foncier, est la conjoncture économique. La hausse des taux qui va s’opérer dans les prochains mois est due à l’évolution des obligations émises par la France. La progression des taux de ces emprunts d'État à long terme est directement liée à la hausse des taux d’emprunt proposés par les banques. En effet, les taux d’emprunt se réfèrent en partie aux taux des emprunts obligataires.


Si les taux d’emprunt continuent à enregistrer une progression dans les prochains mois, cela pourrait fortement désavantager les particuliers qui souhaitent souscrire un crédit immobilier. En effet, une hausse d’un demi à un point aurait un impact non négligeable sur le coût global d’un emprunt. Ce dernier pourrait ainsi augmenter de plusieurs milliers d’euros, une éventualité qui risque fort de décourager toute personne désireuse de devenir propriétaire d’un logement grâce à un crédit immobilier.
Pour le moment la hausse constatée est faible, reste à savoir si cette augmentation va se poursuivre et quel sera le comportement des emprunteurs face à cette remontée.

Les publications similaires de "Actualité financière"

  1. 30 Nov. 2017Comment fonctionne les prêts sans justificatifs?24 hits
  2. 7 Nov. 2017L'actu des crédits pour 201850 hits
  3. 7 Sept. 2017Le rachat de crédit consommation, comment ça se passe ?194 hits
  4. 1 Sept. 2017Le crédit automobile en toute simplicité217 hits
  5. 3 Août 2017Revolut lève 66 millions pour le marché américano-asiatique217 hits